La physiologie de l'appareil urinaire


Les fonctions du rein


La sécrétion de la rénine

    Toute diminution de la pression artérielle ou veineuse, entraîne une insuffisance de l'irrigation artérielle du rein (ischémie rénale), et provoque la sécrétion par le rein de la rénine.            

    La rénine joue un rôle dans la régulation de la pression artérielle. Libérée dans le sang circulant, elle réagit avec une substance contenue dans le plasma, l'angiotensinogène, synthétisée par le foie, afin de permettre la sécrétion de l'angiotensine II.

L'angiotensine II a deux propriétés fondamentales :


La sécrétion de l'érythropoïétine

    Le rein produit et libère une substance, l'érythropoïétine. Celle-ci stimule l'élaboration des globules rouges par les organes hématopoïétiques. Sa sécrétion est déclenchée par l'hypoxie.


La transformation de la vitamine D dans sa forme active

    La vitamine D subit une transformation en forme active au niveau du rein sous l'action d'une hormone, l' 1-alpha-hydroxylase, secrétée par le tube du glomérule. On constate une diminution de la vitamine D, une déminéralisation.


La production d'urine

    L'urine est un liquide jaune ambré, d'odeur spéciale, de réaction en général acide, de densité de 1,020.

    Le rein élimine en les concentrant certains éléments du sang, cette élimination est sélective puisque le rein retient, sans les éliminer, d'autres éléments (protides), enfin, le rein à des fonctions de synthèse puisque l'urine contient des éléments que l'on ne trouve pas dans le sang et qui ne peuvent avoir été fabriqués que par le rein.

La miction

    La miction est l'évacuation des urines déclenchée par vendange de la vessie.

    Le déroulement de la miction normale est sous la dépendance du système nerveux.

Innervation de la vessie

La continence

    La continence est la possibilité de retenir ses urines assurée par un double sphincter qui entoure l'urètre postérieur :

Les mécanismes de la sécrétion urinaire

La filtration glomérulaire

    La filtration glomérulaire est la filtration de sang pendant son passage dans la pelote capillaire du glomérule ce qui produit l'urine primitive ou filtrat glomérulaire.

    Le débit urinaire du glomérulaire étant de 180 litres/24h, il existe une réabsorption.

La réabsorption tubulaire

    La réabsorption tubulaire est un processus qui vise à réabsorber certains constituants de l'urine primitive faisant passer le volume du filtrat de 180 litres/24h à 1,5 litre/24h.

    La réabsorption tubulaire s'effectue selon deux processus :

L'excrétion tubulaire

    L'excrétion tubulaire est l'excrétion de ce qui est étranger à l'organisme par les cellules des tubes. A ceci s'ajoute les ions H+ et les ions ammonium secréter par le métabolisme des cellules des tubes. 

Vidéo de la physiologie du rein : l'urine
© Docteur Richard Martzolff Encyclopédie médicale Vulgaris


L'élimination des déchets

    Les déchets solubles de l'organisme (urée, acide urique, créatinine, glucose) sont éliminés par le rein qui les concentre.

    Le glucose filtré au niveau du glomérule est totalement réabsorbé au niveau du tube proximal à condition que la glycémie ne dépasse pas 8,8 mmol/L, la glycosurie dépend donc de la glycémie.


L'équilibre hydrique

    Le rôle du rein dans l'élimination de l'eau est fondamental puisqu'il maintient stable le capital hydrique de l'organisme, que se soit la déshydratation ou l'hypovolémie.

    L'élimination de l'eau se fait sous la dépendance d'une hormone, l'hormone antidiurétique (ADH) qui agit au niveau du tube contourné distal et du tube collecteur en rendant sélectivement les parois perméables à l'eau.

    Toute restriction hydrique entraîne la sécrétion de l'ADH, ce qui élève la perméabilité des parois du tube collecteur, d'où une résorption accrue d'eau et une diurèse réduite.


L'équilibre hydro-électrolytique

    Le rein règle l'élimination de toutes les substances minérales et ainsi, maintient constante la composition ionique du plasma. 

    Le sodium a sa réabsorption contrôler par l'aldostérone qui retient le sodium et l'eau en favorisant l'élimination dans l'urine du potassium.

    Le potassium filtré est totalement réabsorbé par le tube proximal. Le potassium éliminé dans l'urine est secrété par le tube distal où il est échangé ion pour ion avec le sodium. L'aldostérone stimule l'excrétion du sodium.


L'équilibre acido-basique

    Le métabolisme cellulaire aboutit à la formation continuelle d'acides. Le rôle du rein est d'éliminer l'excès d'acides tout en épargnant le capital basique de l'organisme.

    Le maintient d'un pH normal est possible grâce à trois mécanismes :


MAJ:26/02/2009

Accueil  |  Sciences infirmières  |  Soins et techniques  |  Pharmacologie et Thérapeutiques  |  Examens biologiques Examens médicaux
Mentions légales  |  Contact  |  Version imprimable
© Soins-Infirmiers.com tous droits réservés 
design : xgraphik.com modifié par M. Pitte