pub
pub

Formation en soins infirmiers

La formation en soins infirmiers conduit à un diplôme d’Etat et vise l’acquisition de compétences pour répondre aux besoins de santé des personnes.

Cette formation est réglementée par l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier(e) et donne lieu à la délivrance du grade licence dans le système licence master doctorat (LMD).

Finalité de la formation

La formation a pour objet de permettre à l'étudiant infirmier de construire sa professionnalisation à travers l’acquisition de savoirs et savoir-faire, attitudes et comportements, qui lui permettent de développer ses compétences.

L’étudiant est amené à devenir un praticien autonome, responsable et réflexif.

L’étudiant développe des ressources en savoirs théoriques et méthodologiques, en savoir-faire et en capacités relationnelles.

L’étudiant développe une éthique professionnelle lui permettant de prendre des décisions éclairées et d’agir avec autonomie et responsabilité dans le champ de sa fonction.

Durée de la formation

La formation est construite par alternance entre des temps de formation théorique réalisés en institut et des temps de formation clinique réalisés en stage.

Les semaines de cours ou de stage sont des semaines de 35 heures.

La formation se déroule sur 3 ans, et est divisée en 6 semestres de 20 semaines chacun, soit 4 200 heures.

Enseignements Temps
Enseignement théorique en institut 1 800 heures
Enseignement clinique en stage 2 100 heures
Suivi pédagogique, supervision, travaux étudiants 300 heures
Charge de travail personnelle complémentaire 900 heures
Total 5 100 heures
Semestre Temps de stage Temps de cours
Semestre 1 5 semaines 15 semaines
Semestre 2 10 semaines 10 semaines
Semestre 3 10 semaines 10 semaines
Semestre 4 10 semaines 10 semaines
Semestre 5 10 semaines 10 semaines
Semestre 6 15 semaines 5 semaines

Validation de la formation

La formation donne lieu à l’attribution des crédits conformément au système européen de transferts de crédits « European Credits Transfer System » (ECTS).

Les principes qui président à l’affectation des crédits sont de 30 crédits par semestre de formation.

Le diplôme d'État d’infirmier sanctionne un niveau validé par l’obtention de 180 crédits européens.

Enseignements ECTS
Enseignement théorique en institut 120 ECTS
Enseignement clinique en stage 60 ECTS

Passage d'année

Le passage de première en deuxième année s'effectue par la validation des semestres 1 et 2, ou par la validation de 48 crédits sur 60 répartis sur les deux semestres de formation. Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères et qui ont obtenu entre 30 et 47 crédits sont admis à redoubler. Les étudiants qui ont acquis moins de 30 crédits européens peuvent être autorisés à redoubler.

Le passage de deuxième année en troisième année s'effectue par la validation des semestres 1, 2, 3 et 4 ou par la validation des semestres 1 et 2 et de 48 crédits sur 60 répartis sur les semestres 3 et 4. Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères et qui ont obtenu entre 90 et 107 crédits sont admis à redoubler. Les étudiants qui n'ont pas obtenu 90 crédits peuvent être autorisés à redoubler

Jury régional du diplôme d'Etat d'infirmier

Les étudiants en soins infirmiers qui n'ont pas acquis les 150 crédits correspondant aux cinq premiers semestres ne sont pas présentés au jury régional du diplôme d'Etat d'infirmier.

Chaque étudiant a le droit de se présenter à quatre sessions des éléments constitutifs du semestre 6 dans les trois années qui suivent la fin de scolarité de la promotion dans laquelle l'étudiant était inscrit pour la première session

Formation théorique

Modalités pédagogiques

Les enseignements sont réalisés sous la forme de cours magistraux, travaux dirigés, travaux personnels (rédaction de mémoire, travaux guidés ou en autonomie...) et stages.

Les cours magistraux (CM)

Les cours magistraux sont des cours dont le contenu est plutôt « théorique », donnés par un enseignant dans des salles de type amphithéâtre devant un public généralement nombreux.

Les travaux dirigés (TD)

Les travaux dirigés sont des temps d’enseignement obligatoire réunissant au maximum 25 étudiants. Ces cours servent à illustrer, approfondir et compléter un cours magistral en introduisant des données nouvelles qui peuvent être théoriques ou pratiques, à réaliser des exposés, exercices, travaux divers et à travailler sur des situations cliniques.

Les travaux personnels guidés (TPG)

Les travaux personnels guidés sont des temps de travail où les étudiants effectuent euxmêmes certaines recherches ou études, préparent des exposés, des écrits, des projets, réalisent des travaux demandés ou encore rencontrent leur formateur et bénéficient d’entretiens de suivi pédagogique.

Les unités d’enseignement (UE)

Les unités d’enseignement sont thématiques, elles comportent des objectifs de formation, des contenus, une durée, des modalités et critères de validation. Elles donnent lieu à une valorisation en crédits européens.

Les unités d’intégration (UI)

Les unités d’intégration sont des unités d’enseignement qui portent sur l’étude des situations de soins ou situations « cliniques ». Elles comportent des analyses de situations préparées par les formateurs, des mises en situation simulées, des analyses des situations vécues en stage et des travaux de transposition à de nouvelles situations.

Les UI permettent à l’étudiant d’utiliser des concepts et de mobiliser un ensemble de connaissances pour reconnaître la singularité des situations tout en identifiant les concepts transférables à d’autres situations de soins.

Les études de situations dans l’apprentissage

Des situations professionnelles apprenantes sont choisies avec des professionnels en activité. Ces situations sont utilisées comme moyens pédagogiques, elles sont analysées avec l’aide de professionnels expérimentés. Les étudiants construisent leurs savoirs à partir de l’étude de ces situations en s’appuyant sur la littérature professionnelle et grâce aux interactions entre leur savoir acquis et celui des condisciples, enseignants, équipes de travail. Ils apprennent à confronter leurs connaissances et leurs idées et travaillent sur la recherche de sens dans leurs actions. L’auto-analyse est favorisée dans une logique de « contextualisation et décontextualisation » et devient un mode d’acquisition de connaissances et de compétences.

Unités d'enseignement

Les unités d’enseignement sont en lien les unes avec les autres et contribuent à l’acquisition des compétences. Elles couvrent six champs :

  • Unités dites " contributives " issues d'autres disciplines et concourant aux compétences infirmières :
    • Unités 1 : Sciences humaines, sociales et droit
    • Unités 2 : Sciences biologiques et médicales
  • Unités dites " coeur de métier " :
    • Unités 3 : Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes
    • Unités 4 : Sciences et techniques infirmières, interventions
    • Unités 5 : Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière
  • Unités 6 : Méthodes de travail

Le référentiel de formation du diplôme d’Etat d’infirmier est ainsi constitué de 36 matières de formation réparties dans 59 unités d’enseignement pour permettre une progression pédagogique cohérente.

Formation clinique en stage

Modalités pédagogiques

L’enseignement clinique des infirmiers s’effectue au cours de périodes de stages dans des milieux professionnels en lien avec la santé et les soins. Ces périodes alternent avec les périodes d’enseignement en institut de formation.

Pendant les temps de stage l’étudiant se trouve confronté à la pratique soignante auprès des patients, il se forme en réalisant des activités et en les analysant au sein des équipes professionnelles. Les savoirs théoriques, techniques, organisationnels et relationnels utilisés dans les activités sont mis en évidence par les professionnels qui encadrent le stagiaire et par les formateurs dans les rencontres avant, pendant et après la mise en stage des étudiants.

Les objectifs de stage

Les objectifs de stage tiennent compte à la fois des ressources des stages, des besoins des étudiants en rapport avec l’étape de leur cursus de formation, et des demandes individuelles des étudiants.

Le stage doit permettre aux étudiants :

  • d’acquérir des connaissances
  • d’acquérir une posture réflexive, en questionnant la pratique avec l’aide des professionnels
  • d’exercer son jugement et ses habiletés gestuelles
  • de centrer son écoute sur la personne soignée et proposer des soins de qualité
  • de prendre progressivement des initiatives et des responsabilités
  • de reconnaître ses émotions et les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose
  • de prendre la distance nécessaire et de canaliser ses émotions et ses inquiétudes
  • de mesurer ses acquisitions dans chacune des compétences
  • de confronter ses idées, ses opinions et ses manières de faire à celles de professionnels et d’autres étudiants

Parcours de stage

Quatre types de stages sont prévus, ils sont représentatifs des lieux où l’étudiant rencontre des spécificités dans la prise en soins :

  • Soins de courte durée
    • l’étudiant s’adresse à des personnes atteintes de pathologies et hospitalisées dans des établissements publics ou privés
  • Soins en santé mentale et en psychiatrie
    • l’étudiant s’adresse à des personnes hospitalisées ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie
  • Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation
    • l’étudiant s’adresse à des personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance médicale, en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en hébergement
  • Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie
    • l’étudiant s’adresse à des personnes ou des groupes qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école...)
Semestre Temps de stage Temps de cours
Semestre 1 5 semaines 15 semaines
Semestre 2 10 semaines 10 semaines
Semestre 3 10 semaines 10 semaines
Semestre 4 10 semaines 10 semaines
Semestre 5 10 semaines 10 semaines
Semestre 6 15 semaines 5 semaines

Evaluation des compétences en stages

Le portfolio de l’étudiant est un outil qui sert à mesurer la progression de l’étudiant en stage. Il est centré sur l’acquisition des compétences, des activités et des actes infirmiers.

Il comporte plusieurs parties remplies lors de chaque stage :

  • des éléments sur le cursus de formation de l’étudiant, écrits par celui-ci avant son arrivée en stage
  • des éléments d’analyse de la pratique de l’étudiant à partir des activités réalisées en stage, rédigés par l’étudiant
  • des éléments d’acquisition des compétences au regard des critères cités, qui sont remplis par le tuteur, en concertation avec l’équipe d’encadrement, lors de l’entretien d’évaluation du stage
  • des éléments sur la réalisation des actes, des activités ou des techniques de soins, à remplir par le tuteur, en concertation avec l’équipe d’encadrement et l’étudiant, pendant le stage
  • un bilan, réalisé par le tuteur, de la progression de l’étudiant lors de chacun des stages

L’acquisition des éléments de chaque compétence et des activités techniques est progressive, chaque étudiant peut avancer à son rythme, à condition de répondre aux exigences minimales portées dans l’arrêté de formation.

Mise à jour le 15/7/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com
pour Soins-Infirmiers.com

Références

  • Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmier publié au Bulletin officiel Santé, protection sociale, solidarité n° 2009/7 du mois de juillet 2009