Accueil > Cours IFSI > UE 2.7.S4 > L'hypertension artérielle pulmonaire

L'hypertension artérielle pulmonaire

Mis à jour le 19/7/2019

1. Définition

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une augmentation de la pression sanguine dans le réseau artériel pulmonaire.

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) se définit cliniquement par une pression artérielle pulmonaire (PAP) moyenne supérieure à 25 mmHg au repos ou supérieure à 30 mmHg à l'effort.

Etymologie
  • Hypertension : hyper + tension
    • Hyper, du grec huper : au-dessus, supérieur à la normale
    • Tension, du grec tetanos et du latin tendere : tendre
  • Artérielle, du latin arteria : artère
  • Pulmonaire, du latin pulmo : poumon
Le saviez-vous ?

La pression sanguine est la force par unité de surface qu'exerce le sang sur la paroi d'un vaisseau. Cette force s'exprime en millimètre de mercure (mmHg).

2. Physiopathologie

  • La pression artérielle pulmonaire (PAP) dépend du débit sanguin pulmonaire (Q) et des résistances vasculaires pulmonaires (RVP)
  • Elle se définit par la formule :
    • PAP = Q x RVP
      • Le débit sanguin pulmonaire (Q) est le volume de sang qui s'écoule dans les vaisseaux pulmonaires
      • Les résistances vasculaires pulmonaires (RVP) sont les forces qui s'opposent à l'écoulement du sang (friction du sang le long de la paroi des vaisseaux)
  • Une augmentation des résistances artérielles pulmonaires entraîne une hypertension artérielle pulmonaire

3. Etiologies

  • Groupe 1 : hypertension artérielle pulmonaire (HTAP)
    • Idiopathique
    • Familiale
    • Associée à une condition sous-jacente
    • Associée à une atteinte veineuse/capillaire
    • Hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né
  • Groupe 2 : hypertension pulmonaire associée à une cardiopathie gauche
    • Cardiopathie auriculaire ou ventriculaire gauche.
    • Valvulopathie gauche
  • Groupe 3 : hypertension pulmonaire associée aux maladies respiratoires et/ou à l'hypoxie
    • Bronchopathie chronique obstructive
    • Maladie interstitielle pulmonaire chronique
    • Pathologies respiratoires du sommeil
    • Hypoventilation alvéolaire
    • Exposition chronique à l'altitude

4. Examens et signes cliniques

  • Dyspnée d'effort progressive
  • Lipothymies
  • Syncopes à l'effort
  • Palpitations
  • Signes d'insuffisance cardiaque droite :
    • Cyanose
    • Hépatalgie : douleur hépatique
    • Turgescence des veines jugulaires
    • Oedèmes des membres inférieurs
    • Tachycardie

5. Examens et signes paracliniques

  • Electrocardiographie (ECG) :
    • Hypertrophie ventriculaire droite
  • Radiographie thoracique :
    • Augmentation du diamètre des artères pulmonaires
    • Cardiomégalie : augmentation du volume de coeur
  • Echographie cardiaque transthoracique (ETT) :
    • Permet de mesurer la pression artérielle pulmonaire (PAP)

6. Complication

  • Insuffisance cardiaque droite

7. Prise en soins

  • Prise en charge diététique :
    • Régime hyposodé
  • Prise en charge médicale :
    • Oxygène médical
    • Anticoagulant
    • Diurétique
    • Digitalique
    • Vasodilatateur
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire en cas d'hypertension artérielle pulmonaire sévère
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Dictionnaire médical de l’Académie de Médecine [Internet]. Paris: Académie nationale de médecine; 2019. Hypertension pulmonaire. [cité 19 juillet 2019]. Disponible sur: http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=hypertension+pulmonaire

Des ressources pédagogiques complètes

En partenariat avec EspaceSoignant.com, nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site Soins-Infirmiers.com gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site