Accueil > Cours IFSI > UE 4.3.S4 > L'échelle visuelle analogique d'évaluation de la douleur (EVA)

L'échelle visuelle analogique d'évaluation de la douleur (EVA)

Mis à jour le 7/8/2019

1. Définition

L'Echelle Echelle Visuelle Analogique (EVA) est une échelle d'auto-évaluation de la douleur qui permet au patient d'auto-évaluer sa douleur ressentie au moyen d'un curseur.

Le saviez-vous ?

Il est important de différencier les différentes échelles d'évaluation de la douleur dans les transmissions soignantes (EN, EVA, EVS...). Effectivement, il ne faut pas utiliser alterner les échelles d'évaluation ayant des cotations et méthodes différentes, afin d'obtenir une surveillance fiable de l'évolution de douleur.

2. Objectifs

  • Mesurer l'intensité de la douleur
  • Prévenir la douleur
  • Instaurer un traitement médicamenteux ou non-médicamenteux
  • Surveiller l'efficacité d'un traitement médicamenteux ou non-médicamenteux

3. Matériel nécessaire

  • Echelle Visuelle Analogique (EVA) : une réglette qui permet au patient d'auto-évaluer sa douleur ressentie au moyen d'un curseur
    • Au recto de la réglette, est dessiné une ligne ou une pyramide sur laquelle le patient déplace le curseur de l’extrémité « pas de douleur » à l’extrémité « douleur maximale imaginable »
    • Au verso de la réglette, le soignant lit la douleur ressentie par le patient à l’aide d’une graduation en millimètres (de 0 à 100 mm)
Echelle Visuelle Analogique (EVA)

4. Procédure

4.1 Préparation du patient

  • Informer le patient sur les modalités du soin
  • Expliquer au patient le fonctionnement de la réglette

4.2 Réalisation

  • Demander au patient de déplacer le curseur en fonction du ressenti de sa douleur, de l'extrémité « pas de douleur » à l’extrémité « douleur maximale imaginable »
  • Lire au verso de la réglette la valeur de l'intensité de la douleur ressentie par le patient
  • Arrondir la valeur au millimètres le plus proche
  • Interprétation de l'échelle d'évaluation :
    • Douleur absente : 0
    • Douleur faible : 1 à 3
    • Douleur modérée : 4 à 6
    • Douleur intense : 7 à 9
    • Douleur extrêmement intense : 10

4.3 Finalisation

  • Notifications dans le dossier de suivi du patient :
    • Date et heure de l'évaluation de la douleur
    • Valeur de l'intensité de la douleur
    • Réactions du patient et collaboration

5. Complications - Incidents - Accidents

  • Mesure erronée : mauvaise compréhension de l'outil, mauvaise utilisation de l'outil
  • Outil inadapté au patient

6. Surveillance

  • Interprétation de l'échelle d'évaluation :
    • Douleur absente : 0
    • Douleur faible : 1 à 3
    • Douleur modérée : 4 à 6
    • Douleur intense : 7 à 9
    • Douleur extrêmement intense : 10
  • Outil de mesure adapté au patient
  • Outil de mesure adapté à la douleur
  • Surveillance de l'évolution de la douleur
  • Soulagement de la douleur
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en SantéHaute Autorité de santé. Évaluation et suivi de la douleur chronique chez l’adulte en médecine ambulatoire [Internet]. 1999 [cité 7 août 2019]. Disponible sur: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/douleur1.pdf

Des ressources pédagogiques complètes

En partenariat avec EspaceSoignant.com, nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site Soins-Infirmiers.com gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site