Accueil > Cours IFSI > > L'ablation d'un drain

L'ablation d'un drain

Mis à jour le 4/8/2019

1. Définition

L'ablation d'un drain consiste à enlever le système de drainage aspiratif (sous vide) ou non aspiratif (sans vide) lorsque les sérosités recueillies deviennent moins importantes voire nulles.

2. Objectifs

  • Retirer un drain aspiratif ne recueillant plus ou peu de sérosités
  • Retirer un drain non aspiratif ne recueillant plus ou peu de sérosités

3. Matériel nécessaire

  • Scalpel stérile
  • Pince stérile
  • Matériel de réfection de pansement :
    • Set à pansement stérile (contenant des pinces stériles)
    • Gants stériles + compresses
  • Gants à usage unique :
    • Gants non stériles
    • Gants stériles : en l'absence d'utilisation d'un set à pansement stérile
      • Les gants stériles ne sont pas nécessaires en cas d’utilisation de dispositifs médicaux stériles ou de set à pansement stérile
  • Compresses stériles
  • Antiseptique aqueux (dermique)
  • Ampoule ou dosette d'eau stérile ou de solution saline isotonique à 0,9% (Chlorure de sodium à 0,9% (NaCl 0,9%))
  • Protection papier absorbante imperméable à usage unique
  • Réniforme nettoyé et désinfecté ou à usage unique non stérile
  • Collecteur pour objets perforants, coupants, tranchants (OPCT)
  • Sacs à élimination des déchets :
    • Sac à élimination des déchets assimilés aux ordures ménagères (DAOM)
    • Sac à élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI)
  • Nécessaire à l'hygiène des mains
  • Solution détergente-désinfectante et chiffonnette

4. Procédure

4.1 Préparation du patient

  • Informer le patient sur les modalités du soin
  • Installer sous le site de soin la protection papier absorbante imperméable à usage unique

4.2 Préparation du matériel

  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : friction hydro-alcoolique ou lavage simple des mains
  • Regrouper et disposer l'ensemble du matériel nécessaire :
    • Vérifier les dates de péremption
    • Vérifier l'intégrité des emballages
  • Ouvrir aseptiquement le matériel
  • Imprégner les compresses stériles :
    • 1 paquet : eau stérile ou solution saline isotonique à 0,9%
    • 1 paquet : compresses sèches
    • 1 paquet : antiseptique aqueux

4.3 Réalisation

  • Réaliser une hygiène des mains : friction hydro-alcoolique ou lavage simple des mains
  • Enfiler des gants à usage unique non stériles
  • Retirer le pansement en place
  • Jeter les gants et le pansement
  • Réaliser une hygiène des mains : frictions hydro-alcoolique ou lavage antiseptique des mains
  • Enfiler des gants
Choix des gants

L'utilisation d'un set à pansement stérile pour la réalisation d'un pansement ne dispense pas du port de gants. Le port de gants fait partie des précautions standard pour la prévention des accidents d'exposition au sang.

  • Port de gants non stériles si utilisation d'un set à pansement stérile
  • Port de gants stériles en l'absence d'utilisation d'un set à pansement stérile
  • Réaliser l'antisepsie cutanée
Antisepsie

L'ablation d'un drain nécessite une antisepsie cutanée en 4 temps (plaie à risque infectieux modéré) :

  • Temps n°1 : nettoyage à l'eau stérile ou solution saline isotonique à 0,9%
  • Temps n°2 : séchage par tamponnement avec une compresse stérile sèche
  • Temps n°3 : antisepsie avec une compresse stérile imprégnée d'antiseptique aqueux
  • Temps n°4 : séchage à l'air libre (respecter le temps de contact de l'antiseptique selon les recommandations du fabricant)
Technique

Toujours procéder du plus propre au plus sale : la plaie " propre " est considéré comme étant le plus propre

  • Plaie propre :
    • Du centre vers la périphérie de la plaie : la plaie " propre " est considéré comme étant le plus propre Antisepsie plaie vers extérieur
  • Plaie septique : signes inflammatoires, écoulement purulent
    • De la périphérie vers le centre de la plaie : la plaie " septique " est considéré comme étant le plus sale Antisepsie plaie vers intérieur
  • Toucher uniquement les bords de la compresse
  • Ne jamais repasser à un même endroit
  • Utiliser une compresse par passage, puis la jeter
  • Retirer les fils de suture de fixation du drain à la peau :
    • Saisir le noeud du premier fil à l'aide de la pince stérile et tirer légèrement pour soulever et décoller le fil de la peau
    • Couper le fil à ras de la peau à l'aide du scalpel stérile
    • Tirer doucement vers le centre de la plaie pour éviter une éventuelle désunion de la cicatrice
    • Déposer au fur et à mesure les fils sur une compresse sèche et vérifier l'intégralité des fils : 3 brins
  • Retirer le drain :
    • Retirer le drain (en mode aspiratif ou non aspiratif selon la prescription médicale)
    • Compresser l'orifice avec un matelas de compresses
  • Réaliser une antisepsie cutanée
Antisepsie

Antisepsie cutanée en 2 temps :

  • Temps n°1 : antisepsie avec une compresse stérile imprégnée d'antiseptique aqueux
  • Temps n°2 : séchage à l'air libre (respecter le temps de contact de l'antiseptique selon les recommandations du fabricant)
  • Couvrir la plaie avec un pansement si nécessaire :
    • Plaie septique : signes inflammatoires, écoulement purulent
    • Selon la localisation de la plaie
    • Besoin du confort du patient (miettes, souillures, frottement des habits...)
    • Exposition au soleil
  • Jeter les gants
  • Réinstaller le patient
  • Jeter les déchets
  • Nettoyer, désinfecter et ranger le matériel
  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : friction hydro-alcoolique ou lavage simple des mains
  • Notifications dans le dossier de suivi du patient :
    • Date et heure d'ablation des fils
    • Localisation de la plaie
    • Nombre de fils retirés
    • Nombre de fils conservés
    • Aspect de la plaie
    • Réactions du patient et collaboration
    • Réactions anormales, complications, incidents, accidents

5. Complications - Incidents - Accidents

  • Infection
  • Adhérence du drain aux tissus
  • Ecoulement
  • Douleur
  • Abcès de paroi : infection d'un fil sous la peau

6. Surveillance

  • Absence de signe d'inflammation :
    • Douleur
    • Rougeur
    • Chaleur
    • Odème
  • Evolution de la cicatrisation

7. Education du patient

  • Ne pas exposer la plaie au soleil pendant une durée de 1 an pour éviter une plaie visible par la suite
  • Ne pas immerger la plaie durant 1 semaine (douche autorisée)
  • Ne pas gratter la plaie
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Société Française d’Hygiène Hospitalière. Surveiller et prévenir les infections associées aux soins [Internet]. Paris: Health & Co; 2010 [cité 3 août 2019]. (Hygiènes; vol. XVIII). Disponible sur: https://sf2h.net/wp-content/uploads/2010/09/SF2H_surveiller-et-prevenir-les-IAS-2010.pdf
  2. CCLIN Ouest. Hygiène des plaies et pansements [Internet]. 2004 [cité 3 août 2019]. Disponible sur: https://www.preventioninfection.fr/?jet_download=1595
  3. CClin Sud-Ouest. Le bon usage des antiseptiques pour la prévention de risque infectieux chez l’adulte [Internet]. 2013 [cité 3 août 2019]. Disponible sur: https://www.preventioninfection.fr/?jet_download=2519

Des ressources pédagogiques complètes

En partenariat avec EspaceSoignant.com, nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site Soins-Infirmiers.com gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site