pub

Maladie de Parkinson

1. Définition

La maladie de Parkinson est une affection neurologique dégénérative secondaire à une atteinte des neurones dopaminergiques de la substance noire qui constituent le système nigrostrié, caractérisée par l'apparition de troubles moteurs d'évolution progressive.

2. Physiopathologie

  • La dégénérescence des neurones dopaminergiques de la substance noire entraîne la perte des neurones dopaminergiques
  • La perte des neurones dopaminergiques entraîne un déficit dopaminergique cérébral
  • Le déficit dopaminergique cérébral entraîne une symptomatologie essentiellement motrice

3. Etiologies

  • Facteurs environnementaux
  • Facteurs génétiques

4. Examens et signes cliniques

  • Triade parkinsonienne :
    • Tremblement de repos :
      • Tremblement lent : 4 à 8 cycles par secondes
      • Tremblement qui disparait lors des mouvements volontaires et durant le sommeil
      • Tremblement des membres et de la mâchoire mais pas de la face
      • Tremblement essentiellement asymétrique
    • Akinésie, bradykinésie et hypokinésie :
      • Akinésie : lenteur à l'initiation des mouvements et gestes
      • Bradykinésie : lenteur à l'exécution des mouvements et gestes
      • Hypokinésie : diminution de l'amplitude des mouvements et gestes
      • Marche à petits pas
      • Faciès figé, absence de mimiques faciales
      • Difficulté à la réalisation des gestes de la vie quotidienne
    • Rigidité : hypertonie
      • Hypertonie de type plastique (tuyau de plomb)
      • Exagération permanente du tonus musculaire en flexion du tronc et des membres
      • Attitude générale en flexion
      • Résistance constante à l'étirement
      • Symptôme de la roue dentée : rigidité cédant par à-coups successifs lors de la mobilisation passive d'un membre
  • Syndrome dépressif
  • Démence
  • Hallucinations
  • Douleurs articulaires
  • Dysphagie
  • Trouble de la déglutition
  • Dysarthrie
  • Hypersialorrhée : sécrétion abondante de salive
  • Hypersudation
  • Asthénie
  • Troubles du sommeil
  • Hypotension orthostatique
  • Troubles vésicosphinctériens : rétention urinaire, incontinence urinaire
  • Constipation
  • Troubles sexuels : impuissance, anorgasmie, hypersexualité

5. Examens et signes paracliniques

  • Absence d'examens spécifiques : diagnostic clinique
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale : en cas de signes anormaux
    • Permet d'établir un diagnostic différentiel

6. Complications

  • Aggravation des symptômes
  • Grabatisation
  • Complications motrices et psychiques liées au traitement dopaminergique

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Lévodopa (L-dopa) : précurseur immédiat de la dopamine, qui est transformée au niveau cérébral en dopamine par la dopadécarboxylase
    • Agonistes dopaminergiques
    • Antalgique
    • Anxiolytique
    • Antidépresseur
    • Antihypotenseur
    • Traitement symptomatique
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Kinésithérapie physique :
      • Maintenir les activités et/ou inciter aux exercices physiques
      • Pallier l'atteinte de la motricité automatique
      • Solliciter la motricité volontaire
      • Rééducation de la posture et de l'équilibre
  • Prise en charge ergothérapique
  • Prise en charge orthophonique
  • Education thérapeutique :
    • Education du patient et de son entourage :
      • Informations générales sur la maladie et ses conséquences
      • Ne pas interrompre le traitement
      • Reconnaitre les signes de gravités
      • Pratique d'une activité physique, cognitive, sociale, régulière et adaptée à l'état clinique du patient
      • Adaptation du régime alimentaire
      • Adaptation de l'habitation
      • Adaptation de l'habillage
      • Autonomie dans les déplacements
    • Evaluation des connaissances du patient :
      • Compréhension de la maladie et de son traitement
      • Activité physique
      • Autosurveillance des effets positifs et secondaires
      • Autoadaptation du traitement
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique pour le patient et son entourage
    • Adaptation psychologique au diagnostic
    • Adhésion à une association ou à d'autres groupes de soutien
Mise à jour le 2/1/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Les Parcours de Soins / Service des maladies chroniques et dispositifs d’accompagnement des malades - Actes et prestations - Affection de longue durée " Maladie de Parkinson ". Juin 2014.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Syndromes parkinsoniens dégénératifs ou secondaires non réversibles ". Avril 2007.
Bonjour, et bienvenue sur Soins-Infirmiers.com
Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. C'est votre droit. Tous les services de Soins-Infirmiers.com sont gratuits pour mieux vous accompagner au quotidien.
Sans la publicité qui finance le développement du site, Soins-Infirmiers.com ne peut pas vivre.

Nous vous invitons à désactiver votre bloqueur de publicité lorsque vous êtes sur Soins-Infirmiers.com,
et à recharger la page pour poursuivre votre navigation

Merci de votre soutien !
Recharger la page