pub

Drainage pleural : aide à la pose

1. Définition

Le drainage pleural est l'introduction par le médecin d'un drain dans l'espace pleural pour évacuer tout épanchement gazeux (pneumothorax), hémorragique (hémothorax) ou liquidien (pleurésie), ce qui permet de rétablir une pression négative dans la cavité pleurale et/ou de décomprimer les poumons pour ramener leur surface à la paroi thoracique.

2. Objectifs

  • Visée thérapeutique : evacuer un épanchement dans la cavité pleurale :
    • Pneumothorax : épanchement gazeux dans la cavité pleurale
    • Hémothorax : épanchement hémorragique dans la cavité pleurale
    • Pleurésie : épanchement liquidien dans la cavité pleurale
    • Pyothorax : épanchement purulent dans la cavité pleurale
    • Chylothorax : épanchement de chyle (lymphe essentiellement issue du tube digestif) dans la cavité pleurale
  • Visée diagnostic : permettre une analyse cytochimique et microbiologique du liquide pleural

3. Matériel nécessaire

  • Drain pleural muni de son trocart de type et de diamètre selon prescription :
    • Drain de Joly
    • Drain de Monod
    • Drain de Monaldi
    • Drain d'Argyle
    • Drain de Pleurocath
  • Système de drainage aspiratif :
    • Valve de Heimlich :
      • 2 valves antireflux reliées à un sac collecteur
    • Système d'aspiration à usage unique, reproduisant un système à deux bocaux ou trois bocaux avec colonne de Jeanneret :
      • Système à deux bocaux :
        • 1 bocal sert de recueil
        • 1 bocal relié au précédent sert de système antireflux
      • Système à trois bocaux avec colonne de Jeanneret :
        • 1 bocal sert de recueil
        • 1 bocal relié au précédent sert de système antireflux
        • 1 bocal sert de régulateur de pression : c'est la colonne de Jeanneret
          • Dans un bocal hermétique, un tube est plongé dans du liquide d'une hauteur choisie en centimètre (hauteur correspondant à la dépression souhaitée)
          • On effectue une dépression dans ce bocal hermétique
          • Lorsque la dépression devient plus importante, de l'air pénétre par le tube plongé dans du liquide, et des bulles s'échappent pour équilibrer la pression dans le bocal
          • La force d'aspiration est alors égale à la hauteur en centimètre d'eau (cmH2O)
    • Tuyau stérile
    • Raccord biconique stérile
    • Manomètre de contrôle de niveau d'aspiration
    • Source d'aspiration
Système à trois bocaux avec colonne de Jeanneret Système de drainage aspiratif à usage unique
  • Champ stérile fenestré
  • Champ de table stérile
  • Compresses stériles
  • Antiseptique de même famille :
    • Savon Antiseptique
      • Savon doux liquide en l'absence de savon antiseptique de même famille que l'antiseptique alcoolique
    • Antiseptique alcoolique
  • Ampoules, dosettes et/ou poche de sérum salé isotonique à 0,9 % (sérum physiologique – Chlorure de sodium à 0,9% (NaCl 0,9%))
  • Seringue stérile de 10 mL
  • Seringue de 60 ml à gros embout
  • Flacon d'eau stérile
  • 2 pinces Kocher (clamp)
  • Pince à traire
  • Bistouri
  • Fil de suture serti sur une aiguille
  • Ciseaux stériles
  • Pince à griffes stérile
  • Pansement :
    • Pansement occlusif transparent semi-perméable en polyuréthane
    • Pansement adhésif avec compresse
  • Tondeuse ou ciseaux
  • Nécessaire à l'anesthésie locale :
    • Anesthésique local injectable
    • Seringue de 20 mL
    • Aiguille pompeuse (rose : 18 Gauge)
    • Aiguille intramusculaire (noir : 22 Gauge ; verte : 21 Gauge)
  • Nécessaire à l'habillage :
    • Médecin opérateur :
      • Gants à usage unique stérile
      • Charlotte (coiffe)
      • Masque (bavette)
      • Casaque stérile (sarrau stérile)
    • Aide opérateur :
      • Charlotte (coiffe)
      • Masque (bavette)
      • Gants à usage unique stérile
      • Tablier de protection à usage unique
  • Réniforme nettoyé et désinfecté ou à usage unique non stérile
  • Collecteur pour objets perforants, coupants, tranchants (OPCT)
  • Sacs à élimination des déchets :
    • Sac à élimination des déchets assimilés aux ordures ménagères (DAOM)
    • Sac à élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI)
  • Nécessaire à l'hygiène des mains :
    • Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
    • Lavage hygiénique des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
    • Désinfection chirurgicale des mains par lavage / Désinfection chirurgicale des mains par frictions
  • Solution détergente-désinfectante et chiffonnette

4. Procédure

4.1 Préparation du patient

  • Informer le patient sur les modalités du soin
  • Vérifier que le patient est sous surveillance électrocardioscopique, pour la surveillance de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de la saturation pulsée de l'hémoglobine en oxygène (SpO2)
  • Installer le patient en fonction du mode opératoire :
    • Site d'introduction du drain sur la ligne axillaire moyenne : position demi-assise, bras en abduction
    • Site d'introduction du drain sur la ligne médioclaviculaire : décubitus dorsal
  • Si besoin, dépiler la zone d'insertion du drain avec une tondeuse ou aux ciseaux : ne pas raser
    • La dépilation doit toujours être réalisée dans le sens du poils pour éviter les folliculites

4.2 Préparation du matériel

  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Regrouper et disposer l'ensemble du matériel nécessaire :
    • Vérifier les dates de péremption
    • Vérifier l'intégrité des emballages
  • Ouvrir aseptiquement des compresses stériles
  • Imprégner les compresses stériles :
    • 1 paquet : savon antiseptique dilué avec de l'eau stérile ou du sérum salé isotonique à 0,9 %
    • 1 paquet : eau stérile ou sérum salé isotonique à 0,9 %
    • 1 paquet : compresses sèches
    • 1 paquet : antiseptique alcoolique

4.3 Réalisation

  • S'habiller :
    • Charlotte (coiffe)
    • Masque (bavette)
    • Tablier de protection à usage unique
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage hygiénique des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Enfiler des gants à usage unique stériles
  • Réaliser l'antisepsie cutanée en 5 étapes :
    • 5 étapes :
      • Etape n°1 : détersion (compresse stérile imprégnée de savon antiseptique dilué)
      • Etape n°2 : rinçage (compresse stérile imprégnée d'eau stérile ou de sérum salé isotonique à 0,9 %)
      • Etape n°3 : séchage par tamponnement (compresse stérile sèche)
      • Etape n°4 : antisepsie (compresse stérile imprégnée d'antiseptique alcoolique)
      • Etape n°5 : séchage spontané (respecter le temps de contact de l'antiseptique (selon les recommandations du fabricant))
    • Technique :
      • Mouvement en spirale, du centre à la périphérie
        • Toujours aller du plus propre au plus sale : le site d'insertion est considéré comme étant le plus propre
    • Antisepsie plaie vers extérieur
    • Règles d'hygiène :
      • Toucher uniquement les bords de la compresse
      • Ne jamais repasser à un même endroit
      • Utiliser une compresse par passage, puis la jeter
      • Respecter le temps de contact de l'antiseptique (selon les recommandations du fabricant)
  • Jeter les gants
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage hygiénique des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Aider le médecin opérateur à l'habillage stérile (après sa désinfection chirurgicale des mains par lavage ou par frictions)
  • Aider le médecin opérateur à installer le champ de table stérile
  • Ouvrir aseptiquement et disposer sur le champ de table stérile tout le matériel nécessaire
  • Réalisation du drainage pleural par le médecin opérateur dans des conditions d'asepsie chirurgicale :
    • Repérage de l'orifice d'entrée
    • Anesthésie locale
    • Incision cutanée
    • Création du trajet du drain
    • Mise en place du trocart
    • Vérification de l'épanchement
    • Mise en place du drain
    • Suture du drain à la peau

4.4 Finalisation

  • Réinstaller le patient
  • Jeter les déchets
  • Nettoyer, désinfecter et ranger le matériel
  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Notifications dans le dossier de suivi du patient :
    • Date et heure du drainage pleural
    • Localisation du drainage pleural
    • Type et calibre du drain posé
    • Réactions du patient et collaboration
    • Réactions anormales, complications, incidents, accidents
  • Faire une demande pour un contrôle radiologique :
    • Vérification de la position du drain
    • Vérification de l'absence de complications

5. Complications - Incidents - Accidents

  • Pneumothorax lors de déconnexion accidentelle
  • Drainage inefficace ou mal installé
  • Reflux de liquide vers la cavité thoracique
  • Infection
  • Retrait accidentel du drain
  • Déconnexion du drain et du système de drainage
  • Douleur
  • Hémorragie
  • Perforation d'un vaisseau et/ou d'un organe
  • Embolie gazeuse
  • Malaise vagal
  • Hypotension artérielle liée à un drainage trop rapide

6. Surveillance

  • Surveillance du patient :
    • Douleur
    • Etat général
    • Paramètres vitaux : conscience, pression artérielle, fréquence cardiaque
    • Respiration : fréquence, amplitude, mouvements thoraciques, symétrie, encombrement, emphysème sous-cutané, saturation pulsée de l'hémoglobine en oxygène (SpO2)
    • Température
  • Surveillance du drain :
    • Signes inflammatoires, infectieux
    • Ecoulement
    • Pansement
    • Fixation
  • Surveillance du système de drainage :
    • Etanchéité des connexions
    • Absence de coudures
    • Absence de traction
    • Traire le drain uniquement sur prescription médicale
    • Déclive du système de drainage
    • Force de l'aspiration
    • Perméabilité du système de drainage :
      • En ventilation spontanée : le niveau d'eau monte à l'inspiration et redescend à l'expiration
      • En ventilation artificielle : le niveau d'eau descend à l'inspiration et monte à l'expiration
  • Surveillance du liquide de recueil :
    • Quantité
    • Aspect
  • Précautions :
    • Ne jamais clamper un drain qui bulle
    • Ne jamais clamper un drain si le patient est ventilé en pression positive
    • Ne jamais mettre en aspiration un drain d'un malade opéré d'une pneumonectomie
    • En cas de transport, remplacer éventuellement le système par une valve antiretour de Heimlich
Mise à jour le 27/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com