pub

Epanchement pleural gazeux - Pneumothorax

1. Définition

Le pneumothorax est un épanchement anormal d'air dans la cavité pleurale.

2. Physiopathologie

  • La plèvre est une enveloppe séreuse du poumon qui lui permet de glisser lors des mouvements respiratoires, limitant ainsi les frottements avec la paroi thoracique
  • La plèvre du poumon gauche est indépendante de la plèvre du poumon droit
  • La plèvre est constituée de deux feuillets :
    • Le feuillet pariétal (plèvre pariétale) : recouvre toute la paroi thoracique
    • Le feuillet viscéral (plèvre viscérale) : recouvre toute la surface des poumons sauf le hile
  • Les deux feuillets de la plèvre délimitent entre eux une cavité virtuelle appelée cavité pleurale. La pression négative qui règne dans la cavité pleurale assure l'adhérence des poumons à la paroi lors des mouvements respiratoires
  • La plèvre pariétale secrète entre 5 et 20 millilitres par jour, un liquide qui permet le glissement des deux feuillets pleuraux l'un sur l'autre, limitant ainsi les frottements entre le poumon et la paroi thoracique. Ce liquide pleural est réabsorbé par le réseau lymphatique de la plèvre pariétale
  • Une brèche de la plèvre pariétale ou de la plèvre viscérale entraîne un épanchement d'air dans la cavité pleurale
  • L'épanchement d'air dans la cavité pleurale entraîne une perte d'adhérence du poumon à la paroi
  • La perte d'adhérence du poumon à la paroi fait que le poumon se collabe
  • Le poumon qui se collabe entraîne une hypoventilation alvéolaire

3. Etiologies

  • Pneumothorax spontanée primaire ou idiopathique : survient chez le sujet jeune et longiligne
  • Pneumothorax spontanée secondaire : survient lorsqu'il existe une pathologie pulmonaire sous jacente :
    • Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)
    • Asthme
    • Bronchite
    • Mucoviscidose
    • Fibrose pulmonaire
    • Emphysème
  • Pneumothorax traumatique :
    • Fracture thoracique
    • Plaie par arme
    • Contusion pulmonaire
  • Pneumothorax iatrogène :
    • Ponction
    • Biopsie trans-thoracique
    • Cathétérisme des veines sous-clavières
    • Ventilation mécanique

4. Examens et signes cliniques

  • Douleur thoracique
    • Douleur d'apparition brutale
    • Douleur latéro-thoracique
    • Douleur aiguë de type « coup de poignard »
    • Douleur inhibant la respiration
    • Douleur survenant au repos
    • Douleur s'estompant rapidement
  • Dyspnée à type de polypnée (tachypnée)
  • Toux sèche douloureuse
  • Signes de gravité :
    • Dyspnée à type de polypnée (tachypnée > 30 cpm)
    • Cyanose
    • Hypotension artérielle
    • Tachycardie ou bradycardie
    • Altération de la conscience

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Gazométrie artérielle :
    • Hypoxémie

5.2 Examens médicaux

  • Radiographie thoracique de face en inspiration :
    • Hyperclarté pleurale (bande claire à la périphérie du poumon)

6. Complications

  • Pneumothorax compressif
  • Détresse respiratoire

7. Prise en soins

  • Traitement physique :
    • Repos au lit
  • Prise en charge médicale :
    • Oxygène médical
    • Antalgique
    • Antitussif
  • Prise en charge médico-chirurgicale :
    • Exsufflation à l'aiguille
    • Drainage pleural
    • Pleurodèse ou talcage :
      • Technique qui consiste à injecter dans la cavité pleurale d'une substance irritante (talc le plus souvent) pour créer une réaction inflammatoire qui va permettre de collaber la cavité pleurale.
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Kinésithérapie respiratoire
  • Prise en charge étiologique
Mise à jour le 19/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com