pub

Etat de mort encéphalique

1. Définition

L'état de mort encéphalique (EME) est une destruction irréversible de l'encéphale caractérisée par un coeur battant, un coma profond aréactif, une perte des réflexes du tronc cérébral et une perte de la ventilation spontanée.

2. Physiopathologie

  • Un arrêt prolongé du débit sanguin cérébral entraîne une hypoxie cérébrale
  • L'hypoxie cérébrale entraîne une nécrose cellulaire cérébrale
  • La nécrose cellulaire cérébrale entraîne la destruction irréversible de l'encéphale qui définie l'état de mort encéphale

3. Etiologies

  • Accident vasculaire cérébral
  • Traumatisme cérébral
  • Anoxie cérébrale :
    • Arrêt cardiaque
    • Strangulation
  • Intoxication

4. Examens et signes cliniques

  • Le diagnostic clinique de l'état de mort encéphalique ne peut pas être réalisé en présence des facteurs de confusion modifiant les examens, suivant :
    • Hypothermie < 35°C (degré Celsius)
    • Trouble métabolique grave
    • Intoxication médicamenteuse
    • Sédation
    • Curarisation
    • Hypotension artérielle moyenne < 50 mmHg (millimètres de mercure)
    • Traumatisme cervicofacial sévère
  • Absence totale de conscience :
    • Score de l'échelle de Glasgow à 3/15
Echelle de Glasgow
Score Ouverture des yeux Réponse verbale Réponse motrice
1 Aucune Aucune Aucune
2 A la douleur Incompréhensible Décérébration
3 A la demande Incohérente Décortication
4 Spontanée Confuse Evitement
5   Orientée Orientée
6     Obéit aux ordres à la demande
  • Absence de réflexes du tronc cérébral :
    • Réflexe de toux : absence de toux au passage d'une sonde d'aspiration dans la sonde d'intubation trachéale
    • Réflexe cornéen : absence de clignement et/ou de larmoiement de l'oeil lorsqu'une goutte de sérum physiologique touche la cornée
    • Réflexe photomoteur : absence de contraction de la pupille par stimulation lumineuse
    • Réflexe oculocardiaque : diminution de la fréquence cardiaque après compression des globes oculaires
    • Réflexe oculocéphalique horizontal : absence de mouvement conjugué des yeux dans le sens horizontal, dans le sens inverse du mouvement imprimé de flexion/extension de la tête
    • Réflexe oculocéphalique vertical : absence de mouvement conjugué des yeux dans le sens vertical, dans le sens inverse du mouvement imprimé de flexion/extension de la tête
    • Réflexe fronto-orbiculaire : absence de fermeture des paupières après percussion glabellaire (point de l'os frontal situé entre les arcades sourcilières)
  • Absence de ventilation spontanée :
    • Epreuve d'apnée et d'hypercapnie : permet de stimuler le réflexe ventilatoire par l'hypercapnie
      • Ventilation préalable durant au moins 20 minutes à une Fraction inspirée en oxygène (FiO2) de 100%
      • Prélèvement d'une gazométrie artérielle pour référence
      • Déconnexion du respirateur
      • Administration d'oxygène par une sonde d'oxygène dans la sonde d'intubation trachéale, à un débit d'oxygène de 8 l/mn durant 15 minutes
      • Surveillance de l'absence de mouvements respiratoires
      • Prélèvement d'une gazométrie artérielle pour s'assurer de l'hypercapnie : PaCO2 > 60 mmHg (millimètres de mercure)

5. Examens et signes paracliniques

  • 2 choix d'examens paraclinique obligatoire de confirmation de l'état de mort encéphalique :
    • Choix n° 1 : 2 électroencéphalogramme (EEG) d'une durée d'enregistrement de 30 minutes et réalisés à 4 heures d'intervalle l'un de l'autre
      • Nuls
      • Aréactifs
    • Choix n° 2 : angiographie cérébrale 6 heures après le diagnostic clinique de l'état de mort encéphalique
      • Absence d'opacification des branches encéphaliques des 4 artères

6. Prise en soins

  • Objectif : permettre la réalisation d'un prélèvement multi-organes (PMO)
    • Maintien de l'hémodynamique
    • Maintien de l'hématose par la ventilation mécanique
    • Maintien de l'équilibre hydroélectrolytique
    • Maintien de l'équilibre thermique
    • Maintien de la fonction rénale
    • Maintien de la coagulation
    • Maintien de la fonction endocrine
    • Maintien de l'homéostasie
    • Prévention de l'infection
Mise à jour le 19/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Agence de biomédecine. "Livret d'aide à la prise en charge des donneurs potentiels d'organes". Septembre 2010.