pub

Insuffisance rénale chronique

1. Définition

L'insuffisance rénale chronique est une diminution permanente et irréversible du débit de filtration glomérulaire, secondaire à une maladie rénale, entrainant l'incapacité des reins à accomplir leur fonction excrétrice et endocrine.

2. Physiopathologie

  • Des lésions du parenchyme rénal entraînent une destruction des néphrons
  • Cette destruction des néphrons entraîne une diminution du débit de filtration glomérulaire
  • La destruction des néphrons et la diminution du débit de filtration glomérulaire entraînent une augmentation du travail d'élaboration urinaire pour les néphrons sains : phénomène d'adaptation (hypertension glomérulaire et hyperfiltration glomérulaire)
  • Le phénomène d'adaptation entraîne une hypertrophie des néphrons sains
  • L'hypertrophie des néphrons sains entraîne leur destruction
  • La destruction des néphrons entraîne une diminution du débit de filtration glomérulaire
  • La destruction des néphrons entraîne une incapacité des reins d'accomplir leur fonction excrétrice et leur fonction endocrine

2.1 Classification

L'insuffisance rénale chronique se définit par un débit de filtration glomérulaire (DFG) inférieur à 80 ml/min.

La classification de l'insuffisance rénale chronique est établie selon le débit de filtration glomérulaire (DFG), par la mesure de la clairance de la créatinine et la formule de Cockcroft et Gault :

Classification des stades d’évolution de la maladie rénale chronique
Stade DFG (ml/min/1,73 m2) Définition
1 > 90 Maladie rénale chronique avec marqueurs d'atteintes rénale persistant depuis plus de 3 mois, et DFG normal ou augmenté
2 Entre 60 et 89 Maladie rénale chronique avec marqueurs d'atteintes rénale persistant depuis plus de 3 mois, et DFG légèrement diminué
3A Entre 45 et 59 Insuffisance rénale chronique modérée
3B Entre 30 et 44 Insuffisance rénale chronique modérée
4 Entre 15 et 29 Insuffisance rénale chronique sévère
5 < 15 Insuffisance rénale chronique terminale
DFG : débit de filtration glomérulaire
  • Insuffisance chronique rénale légère : 80 à 60 ml/min/1,73 m2
  • Insuffisance chronique rénale modérée : 60 à 30 ml/min/1,73 m2
  • Insuffisance chronique rénale grave : 30 à 15 ml/min/1,73 m2
  • Insuffisance chronique rénale terminale : inférieure à 15 ml/min/1,73 m2
  • Formule de Cockcroft et Gault avec la créatininémie exprimée en mg/l :
    • Chez l'homme :
      • DFG (ml/min) = [(140-âge)] x poids (kg) / 7,2 x créatininémie en mg/l]
    • Chez la femme :
      • DFG (ml/min) = [(140-âge)] x poids (kg) / 7,2 x créatininémie en mg/l] x 0,85
  • Formule de Cockcroft et Gault avec la créatininémie exprimée en μmol/l :
    • Chez l'homme :
      • DFG (ml/min) = [(140-âge) x poids (kg) / créatininémie en μmol/l] x 1,23
    • Chez la femme :
      • DFG (ml/min) = [(140-âge) x poids (kg) / créatininémie en μmol/l] x 1,04

3. Etiologies

  • Diabète
  • Glomérulopathies
  • Néphopathies
  • Uropathies

4. Examens et signes cliniques

  • Hypertension artérielle
  • Oedèmes
  • Polyurie : par augmentation du travail d'élaboration urinaire pour les néphrons sains
  • Oligo-anurie : lors de l'insuffisance chronique rénale terminale
  • Nausées, vomissement : favorisent la dénutrition
  • Pâleur
  • Asthénie, trouble du sommeil
  • Troubles de la conscience
  • Céphalées
  • Crampes musculaires
  • Le diagnostic est principalement biologique

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Bilan urinaire :
    • Protéinurie
    • Hématurie
    • Leucocyturie
    • Trouble du bilan électrolytique
  • Bilan sanguin :
    • Fonction rénale :
      • Débit de filtration glomérulaire (DFG) < 80 ml/min
      • Diminution de la clairance de la créatinine
      • Augmentation de la créatininémie : aucun signe clinique
      • Augmentation de l'urémie : signe de nausée, vomissement
      • Augmentation de l'uricémie (acide urique) : lithiase, goutte
    • Anémie : par diminution de la sécrétion d'érythropoïétine
    • Hypernatrémie : par rétention sodée
    • Hyperkaliémie (exceptionnelle)
    • Hypocalcémie
    • Hyperphosphorémie
    • Acidose métabolique

5.2 Examens médicaux

  • Echographie rénale

6. Complication

  • Insuffisance rénale terminale
  • Syndrome urémique :
    • Somnolence voire coma
    • Inappétence voire anorexie, nausées, vomissement
    • Haleine d'odeur urémique (amoniac)
    • Prurit, peau sèche
    • Crises de goutte
    • Anémie

7. Prise en soins

  • Prise en charge diététique :
    • Equilibre alimentaire
    • Apport hydrique d'environ 1,5 l/j, ni restreint, ni forcé, adapté à la soif et à la diurèse
    • Régime hyposodé
    • Régime hypoprotidique : le catabolisme des protéines produit l'urée
  • Prise en charge médicale :
    • Antihypertenseur
    • Anti-inflammatoire non stéroïdiens (AINS)
    • Erythropoïétine
  • Traitement de suppléance :
    • Epuration extra-rénale
    • Transplantation rénale
Mise à jour le 19/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Service des maladies chroniques et des dispositifs d’accompagnement des malades. Guide du parcours de soins : " Maladie rénale chronique de l'adulte ". Février 2012.
  • Agence Nationale d'Accréditation et d'Évaluation en Santé (ANAES) / Service des recommandations et références professionnelles. " Diagnostic de l'insuffisance rénale chronique chez l'adulte ". Septembre 2002.